Bulletin

Un investissement pour une vieillesse active et en santé

 

Mise à jour de la Fondation

Annonces concernant le personnel de la Fondation

À la suite de l’approbation de son plan de croissance lors de la réunion du 19 septembre 2016, la Fondation ERO/RTO investit des ressources additionnelles afin d’augmenter les dons à cet organisme ainsi que l’objectif ultime d’améliorer la qualité de vie des aînés.

En date d’aujourd’hui, Jo-Anne Sobie assumera les fonctions de directrice générale à temps plein.

« Nous sommes très heureux que Jo-Anne Sobie ait accepté de diriger la Fondation au cours de sa prochaine étape de croissance, a indiqué Joanne Murphy, présidente du conseil d’administration.  Elle connaît bien le secteur des organismes de bienfaisance et possède l’expertise requise pour la collecte de fonds visant à soutenir la recherche et la formation sur le vieillissement. »

Dans le cadre de ce plan de croissance, Yolanda Bronstein, directrice à temps partiel pour les subventions et les relations avec les donateurs, concentrera ses efforts à développer davantage le programme de subventions de la Fondation. Elle fera également part de nos succès aux donateurs et aux membres.

Deanna Byrtus demeure la coordonnatrice de la Fondation.

La Fondation annonce l’octroi de 150 000 $ en subventions

La Fondation annonce l'octroi d'une subvention au Hamilton Council on Aging afin d’appuyer le projet Hamilton Senior’s Social Isolation, une collaboration entre sept organismes communautaires. Le projet vise à réduire de façon concrète l’isolement social des aînés exposés à des obstacles courants comme la solitude, les handicaps, la barrière linguistique, la pauvreté et le manque d’accès aux services et aux systèmes de soutien. 

À la suite de l’examen par les pairs rigoureux de 20 demandes de financement, le comité des subventions de la Fondation, formé d’experts dans le domaine du vieillissement, a recommandé que quatre d’entre elles soient approuvées.

Ces projets sont :

  • L’Université Ryerson, AGE et l’Université McMaster, afin d’évaluer un programme en ligne standardisé d’éducation à la démence pour les étudiants du postsecondaire visant une carrière en santé.  Ce projet veut préparer des étudiants à aider, sans intervention médicale, des patients atteints de démence et qui démontrent des comportements difficiles. 
  • L’École de médecine du Nord de l’Ontario, l’Université de Guelph, l’Université d’Ottawa ainsi que l’UniversitéLakehead, afin d’élaborer une trousse d’outils pour les professionnels de la santé traitant des adultes plus âgés LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres) en fin de vie. Ce projet innovateur incorpore à la fois la recherche et la formation et profitera aux aînés LGBT des communautés urbaines, rurales et éloignées de l’Ontario.
  • L’hôpital du Mount Sinaï et l’Université de Toronto, afin d’évaluer un programme d’éducation en gériatrie pour les résidents en chirurgie orthopédique. Cette rotation obligatoire en orthogériatrie vise à renforcer les compétences gériatriques des étudiants en orthopédie, afin que les futurs chirurgiens soient mieux en mesure de soigner la population croissante d’adultes plus âgés.
  • L’hôpital Baycrest, l’Université de Toronto, le Manoir Meighen et les Centres Rekai de Sherbourne Place et de Wellesley Central Place, afin d’examiner les avantages de recourir à une stimulation cognitive avec les résidents plus âgés en soins de longue durée, lors des visites amicales des bénévoles.  Le projet vise à démontrer que le recours aux exercices de stimulation cognitive lors des conversations avec les résidents permettra d’améliorer les comportements, l’humeur et la qualité de vie. 

Les fonds seront versés aux récipiendaires à la suite de l’approbation du comité d’éthique.

La subvention précédemment annoncée pour l’Université d’Ottawa visait à offrir une formation interprofessionnelle afin de favoriser une meilleure compréhension des besoins des patients âgés souffrant de déficits cognitifs.  Cette subvention a toutefois été retirée à la suite d’une consultation auprès du demandeur, en raison des longs délais de démarrage du projet.

La Dre Rochon, titulaire de la Chaire de médecine gériatrique d’ERO/RTO, devant le Sénat

La Dre Rochon a parlé de l’évolution de notre population âgée, plus particulièrement les aînés de 85 ans et plus ainsi que notre catégorie particulière - nos centenaires. 

Voici certains faits :

  • À l’heure actuelle, on dénombre plus de 750 000 personnes de 85 ans et plus au Canada.
  • On dispose de peu de données de recherche sur ces adultes plus âgés 40 % des aînés de ce groupe d’âge prennent 10 médicaments ou plus.
  • Au cours des 15 dernières années, le nombre de centenaires a augmenté de plus de 70 % au pays et totalise 5 825 à l’heure actuelle.
  • Les enseignantes et enseignants retraités de l’Ontario compte plus de 100 centenaires et 70 % sont des femmes
  • Puisque l’on retrouve moins de 100 gériatres en Ontario et plus de 1,8 million de personnes de plus de 65 ans, il faut s’assurer que chaque clinicien traitant des adultes plus âgés est adéquatement formé sur les principes et les pratiques gériatriques

Les recherches de la Dre Rochon vont permettre de décrire l’évolution du nombre de centenaires depuis 15 ans. Cette chercheuse vise également à créer un profil des centenaires afin de mieux les définir, de même que les soins qu’ils obtiennent.

Des remerciements particuliers à Johnson Inc.

L’annonce des subventions 2016 lors du Sénat a suscité beaucoup d’intérêt, mais une autre nouvelle importante a aussi été confirmée.  À la suite d’une réunion avec l’équipe de direction de Johnson Inc., nous sommes très heureux qu’ils aient accepté de raccourcir la période d’étalement de leur engagement financier envers la Fondation (étalement sur quatre ans au lieu de cinq). Johnson Inc. fera donc un don de 75 000 $ lors de chacune des deux prochaines années (2017 et 2018).

Le legs d’une donatrice permet de financer une boursière postdoctorale

Nous sommes très reconnaissants d’avoir reçu un legs de la succession de Margaret Ethel Emmerson, afin de contribuer à la recherche sur le vieillissement et à la formation postsecondaire. 

Margaret a consacré sa vie à l’éducation d’abord comme étudiante, puis comme éducatrice et finalement comme bienfaitrice.

Grâce à cette généreuse donatrice, nous pourrons embaucher en janvier prochain Lynn Zhu, une étudiante postdoctorale.

Lynn sera sous la supervision directe de la Dre Paula Rochon, titulaire de la Chaire de médecine gériatrique ERO/RTO.

Le District 43 remet un chèque à la Fondation ERO/RTO

Douglas Bolger remet un chèque à Yolanda Bronstein. Un encan silencieux organisé lors d’un dîner-réunion au printemps dernier dans le district 43 a permis d’amasser 1 600 $ pour la Fondation. Le comité de l’encan silencieux était sous la codirection de Joyce Boston et Douglas Bolger.

De g. à dr. sur la photo : 

Joanne Murphy, présidente du c.a. de la Fondation; Valerie Mah, présidente sortante de la Fondation; Anne Delaney, trésorière, district 43; Paul Brazeau, président, district 43; Dre Paula Rochon, titulaire de la Chaire de médecine gériatrique ERO/RTO; Yolanda Bronstein, directrice générale de la Fondation; Douglas Bolder, président sortant et personne-ressource de la Fondation, district 43; Murray Niel; responsable des voyages, district 43; Diane Niel, membre, district 43; ainsi que les étudiants-chercheurs à la Fondation : Manpreet Lamba, Nishila Mehta et Craig Rodrigues.